Gérer son cabinet dentaire comme un chef d’entreprise

Actualité > Gérer son cabinet dentaire comme un chef d'entreprise

La nouvelle convention, les réseaux de soins, les complémentaires de santé exercent une véritable pression sur les cabinets dentaires. La profession est alarmiste et le climat qui règne pourrait affaiblir les efforts des chirurgiens-dentistes dans leur exercice. Pour renverser la tendance, il est nécessaire de se comporter comme de véritables chefs d’entreprise de la santé ! En effet, quelle que soit la taille de votre entreprise, vous devez atteindre les objectifs financiers que vous avez fixés en début d’exercice. La réponse appropriée réside dans une gestion appuyée et minutieuse.

Vous n’êtes pas sans savoir que gérer, c’est prévoir ! Or, il n’est pas rare que les praticiens, pris par les problèmes de fonctionnement du quotidien, mettent de côté les éléments financiers pourtant essentiels à la pérennité du cabinet. Cela s’appelle une gestion a posteriori. Rien de tel pour naviguer à vue et se baser sur des données obsolètes. Ce mode de fonctionnement ne permet pas d’optimiser votre pratique. En effet, il est essentiel de garder en tête que gérer son cabinet est tout à fait compatible avec l’exercice clinique et la qualité de soins. Il s’agit même aujourd’hui d’une des conditions de cette qualité. Plus vous serez serein sur la gestion de votre entreprise, plus vous pourrez vous consacrer pleinement à votre pratique dentaire.

En tant que chef d’entreprise, vous devez orienter votre gestion vers l’organisation et ses résultats. L’ordre et la stratégie vous aideront à avoir une vision sur le long terme.

Il est important de déterminer les objectifs, de fixer les budgets, d’établir les étapes et de vérifier le bon déroulé de cette stratégie.

Comparer

En formalisant la comparaison mensuelle des indicateurs de la vitalité de votre cabinet, vous gagnerez en sérénité. Si vous attendez la fin de l’année pour vous plonger dans cet exercice, vous générez du stress inutile. Le chiffre d’affaires, les dépenses, le nombre de patients et de nouveaux patients mensuels, le nombre d’heures travaillées, le pourcentage et le montant des plans de traitement acceptés sont des informations précieuses qui permettent de savoir où vous en êtes et où améliorer vos performances. Il est nécessaire d’instaurer cette discipline afin de connaître chaque mois, votre situation et ainsi d’envisager ou non des investissements pour votre cabinet. Mon credo est simple : il faut connaître pour agir, et agir en toute connaissance de cause. Seule votre connaissance de la situation vous permet de prendre les décisions adéquates. L’aveuglement peut vous faire courir à la stagnation et vous pouvez en subir les conséquences sur le long terme. Une vision objective permet d’optimiser son exercice et d’ajuster sa trajectoire.

Il existe aujourd’hui de nombreux logiciels de gestion prospective qui permettent d’obtenir une estimation significative de votre exercice. Ces logiciels ne remplacent bien évidemment pas votre rôle stratégique mais ils vous aideront à avoir une vision globale de votre activité.

 

Il est important de déterminer les objectifs, de fixer les budgets, d’établir les étapes et de vérifier le bon déroulé de cette stratégie.

Comparer

En formalisant la comparaison mensuelle des indicateurs de la vitalité de votre cabinet, vous gagnerez en sérénité. Si vous attendez la fin de l’année pour vous plonger dans cet exercice, vous générez du stress inutile. Le chiffre d’affaires, les dépenses, le nombre de patients et de nouveaux patients mensuels, le nombre d’heures travaillées, le pourcentage et le montant des plans de traitement acceptés sont des informations précieuses qui permettent de savoir où vous en êtes et où améliorer vos performances. Il est nécessaire d’instaurer cette discipline afin de connaître chaque mois, votre situation et ainsi d’envisager ou non des investissements pour votre cabinet. Mon credo est simple : il faut connaître pour agir, et agir en toute connaissance de cause. Seule votre connaissance de la situation vous permet de prendre les décisions adéquates. L’aveuglement peut vous faire courir à la stagnation et vous pouvez en subir les conséquences sur le long terme. Une vision objective permet d’optimiser son exercice et d’ajuster sa trajectoire.

Il existe aujourd’hui de nombreux logiciels de gestion prospective qui permettent d’obtenir une estimation significative de votre exercice. Ces logiciels ne remplacent bien évidemment pas votre rôle stratégique mais ils vous aideront à avoir une vision globale de votre activité.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Dans la même catégorie